AG 2015 Service Logement

La Clé

Service Logement

RAPPORT D ’ACTIVITÉ 2014

Le Service Logement a pour mission « de proposer un logement à des personnes atteintes de troubles psychiques, pris en charge par les équipes de secteur rattachées au Centre Hospitalier du Rouvray ou par des médecins psychiatres libéraux et confrontés à un problème d’hébergement et d’insertion.L’action de « La Clé » s’inscrit dans un projet de soins : elle est complémentaire de la prise en charge thérapeutique »

Aujourd’hui, les services de l’Association s’adressent entre autres, aux 10 secteurs de psychiatrie, ce qui représente la majeure partie du département de Seine-Maritime (moins la région de Dieppe, du Havre et de Lillebonne).

Les logements sont répartis majoritairement sur Rouen (60%), puis viennent les communes de Sotteville les Rouen, Saint Etienne du Rouvray, Yvetot, le Petit Quevilly, Grand Quevilly, Déville les Rouen et Grand Couronne.

I – L’ACTIVITE

Il est important de rappeler les missions du Service Logement de l’Association La Clé :

  • Favoriser les initiatives de réinsertion par le logement,

  • Assurer, dès que la situation s’avère stable durablement, la sortie du dispositif vers un contrat de location de droit commun au profit de la personne.

L’association La Clé recherche des logements afin de loger avec des contrats de sous location ou de baux glissants, des personnes souffrant de troubles psychiques. Les personnes hébergées ont besoin d’un suivi médical spécialisé plus ou moins intense suivant leur pathologie. Certaines ont besoin aussi d’activités organisées par les services médicaux afin de favoriser l’insertion, la stabilité  et le maintien dans le logement souvent après une période plus ou moins longue d’hospitalisation. Ceci n’est pas une obligation mais l’équipe du Service Logement veille à la mise en place des meilleures conditions pour la réalisation du projet d’insertion.

L’association La Clé n’est pas une agence immobilière.

Au 31 décembre 2014, l’Association La Clé Service Logement héberge 129 personnes.

Nous louions à cette date 86 logements soit 68 appartements individuels et 18logements collectifs.

Durant l’année 2014, nous avons permis l’hébergement de 160 personnes soit 17 de plus qu’en 2013. Afin de répondre à la demande du Département, nous avons continué à œuvrer en favorisant les glissements de baux avec les personnes qui étaient accueillies depuis plus de trois années.

Nous avions 78 sous locataires bénéficiant de l’Aide à la Gestion Locative de Proximité, (AGLP), 6 personnes en bail glissant sur 10 places attribuées par le Département et 7 sous locataires bénéficiant du statut de l’Allocation à la Location Temporaire (ALT).

On notera cette année que le turn over a encore augmenté dans les logements.

Nous comptons 55 nouveaux contrats et 34 sorties du dispositif dont 1 ré-hospitalisation.

  • Les appartements individuels

    Afin de répondre aux difficultés financières du service et aux demandes de logement, l’Association La Clé a été la plus réactive possible en trouvant les appartements adaptés dans les parcs public ou privé et ceci dans un temps raisonnable favorisant ainsi le maintien de la stabilisation du candidat. Elle a œuvré dans l’esprit de favoriser l’insertion dans le logement à des personnes rencontrant des troubles psychiques. Le bien-être, le maintien dans le logement voire l’accession au statut de locataire de droit commun, sont le fondement. Il n’y a pas de liste d’attente pour les demandes de logements individuels. Les demandeurs se voient attribués un logement dès que celui-ci est trouvé, disponible et qu’il l’a accepté.

    Au 31 décembre 2014, 68 personnes vivent en appartement individuel ou en logement temporaire (7 logements ALT mobilisés).

    Sur les 34 sorties au total, 18 personnes sortent de logements individuels ou ont obtenu le glissement de bail.

    Et sur les 55 nouveaux contrats, 27 ont permis l’accès dans des logements individuels. En 2013, il y en avait 8.

    Nous obtenons des logements dans le domaine public surtout en bail glissant, mais le temps des procédures chez les bailleurs sociaux sont souvent longs et les logements ne correspondent pas toujours aux souhaits des sous-locataires.

    Pour les logements ALT, peu de mouvements en 2014. Des sorties du dispositif sont prévues pour 2015 avec des passages en sous-location « classique » lorsque la situation financière sera stabilisée.

  • Les appartements collectifs

    Cette année 2 appartements collectifs ont été ouverts. L’association La Clé gère actuellement 18 logements collectifs en intra (4) ou hors hôpital du Rouvray (14).

    Au 31 décembre 2014, le service logement de l’Association La Clé héberge 61 personnes en appartement collectif.

    28 nouveaux sous-locataires ont intégré les collectifs.

    22 personnes en sont sorties soit pour intégrer un logement individuel soit pour d’autres projets personnels.

     

    II -  L’EQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE

  • Les personnels socio-éducatifs à La Clé (2ETP)

    Il faut tout d’abord noter que 55 admissions et 34 sorties de logement signifient pour le personnel : 89 visites de logements au moins, 89 états des lieux avec prise en compte des travaux à réaliser, les baux à faire signer, les dossiers à compléter, les demandes de sous-locations  à envoyer aux services FSL du département après avoir fait signer : la personne et le bailleur, avoir envoyé le dossier avant la date de la commission bimensuelle…

  • Les entretiens avec le médecin psychiatre (0,17ETP)

    En 2014, la psychiatre de l’association et les personnels socio-éducatifsont reçu 149 personnes, soit pour des nouvelles demandes, soit pour des renouvellements de contrat.

    L’évaluation de la psychiatre nous permet de mieux analyser la situation du candidat à l’accès dans un logement et d’adapterla réponse aux besoins et aux capacités de la personne. Elle engendre une réussite de l’insertion dans le logement.

     

    Dans ce dispositif associatif, le service social a un rôle essentiel, en médiation permanente avec les patients, les équipes soignantes, les bailleurs et les partenaires sociaux.

    Ce partenariat est évident. Il permet d’évaluer la pertinence des projets, la qualité de l’hébergement, l’autonomie des personnes hébergées, les difficultés auxquelles elles sont confrontées…

    Les sous-locataires, quasiment tous bénéficiaires de l’AAH ou d’une invalidité bénéficient, pour 80 % d’entre eux, d’une mesure de protection. Le montant de l’AAH ne permet pas toujours de faire face aux paiements de certaines charges (l’augmentation du prix de l’énergie par exemple…).

    Notons ici la généralisation des demandes d’aides financières au moment de l’entrée dans les lieux. Le service social instruit régulièrement des dossiers de demande de sous-location voire d’aide auprès du Fond Solidarité Logement  pour la prise en charge du dépôt de garantie  ainsi que des demandes de prestations supplémentaires auprès de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, notamment pour les personnes sortantes du CHR.

    De plus, en 2014, les travailleurs sociaux ont effectué 160 visites à domicile. (Une baisse par rapport à 2013 mais due à l’arrêt maladie d’un travailleur social) Certaines de ces visites ne concernaient pas les renouvellements de contrat mais plutôt des problèmes liés au logement (travaux, interventions d’aide à domicile…) ou des problèmes de voisinage.

    Le travail en partenariat avec le service « maintenance » de l’association reste donc très important.

  • Les polymainteniciens (2 ETP)

    Les deux polymainteniciens se sont beaucoup investis dans la maintenance et la réfection des appartements.


    Concernant la maintenance, ils ont effectué cette année 496 interventions.
    Il faut compter tout d’abord les interventions quotidiennes, certaines urgentes comme les fuites de plomberie, d’autres redondantes à cause de mauvaise utilisation du matériel ou d’une usure accélérée causée par une répétition anormale d’utilisation.

Pour rappel, les polymainteniciens interviennent conformément au règlement intérieur dans des domaines variés :

  • Entretien des parties extérieures

  • Jardins, auvent, terrasse, gouttières

  • Ouvertures

  • Graissage portes fenêtres rideaux volets serrures, vitrages,

  • Réfection des parties intérieures

  • Peinture, sol, placard

  • Plomberie, débouchage, robinetterie

  • Electricité

  • Il n’est pas compris : le nettoyage, les réparations après dégradations, les travaux personnels d’installation et les travaux à la charge du propriétaire.

De plus, des logements avaient besoin de travaux importants. 20 d’entre eux ont été totalement refaits ; nous noterons une légère diminution du nombre de logements refaits, ceci est dû à l’augmentation du nombre d’interventions de maintenance et surtout à deux chantiers importants où il a fallu refaire les deux appartements du sol au plafond. L’objectif est toujours de favoriser pour les sous-locataires une stabilisation grâce à un bien être évident. Il est dorénavant de notoriété que les appartements de l’Association La Clé sont agréables à vivre et en bon état.  Nous continuons à les améliorer et les meubler convenablement.

En plus de leurs travaux habituels (plomberie, électricité, papier peint, peinture, intervention sur du matériel électroménager, menuiserie, serrurerie…), les deux polymainteniciens ont participé activement à l’aménagement du nouveau collectif et à l’amélioration de l’habitat :

  • montage et pose de meubles

  • montage et pose d’électroménager

  • vérification de l’électricité,

    Sans le travail précieux de ces personnes, l’Association La Clé ne pourrait fonctionner et ne saurait répondre à sa mission première qui est de proposer des logements adaptés à des personnes présentant des troubles psychiques.

    De plus nous avons étudié la diminution des coûts des matériaux avec l’achat en gros au mieux disant lors de promotion.

  • Le secrétariat comptabilité

    Il ne faut pas oublier le rôle important et nécessaire du secrétariat. (1.54 ETP)

    Les secrétaires accueillent  aussi bien téléphoniquement que physiquement les sous-locataires. Leur écoute est indispensable lorsqu’une personne téléphone inquiète face à une fuite d’eau, une panne électrique ou autres.

    Le travail administratif  est indispensable au fonctionnement du service. Par exemple, elles ont envoyé environ 1850 appels de loyers et quittances en prenant en compte les régularisations d’électricité, d’eau…

     

III – LES PROJETS DU SERVICE LOGEMENT

  • L’augmentation de places et de logements

    Afin de répondre aux demandes de logement, l’Association La Clé a été la plus réactive possible en trouvant les appartements dans les parcs public ou privé adaptés et ceci dans un temps raisonnable favorisant ainsi le maintien de la stabilisation du candidat. Elle continue à œuvrer dans l’esprit de favoriser l’insertion dans le logement à des personnes présentant des troubles psychiques. Le bien-être, le maintien dans le logement voire l’accession au statut de locataire de droit commun sont le fondement. Il n’y a pas de liste d’attente pour les demandes de logements individuels.

    Concernant les logements dit « collectifs » ; nous pouvons noter que nous devrions ouvrir en 2015, 7 nouveaux collectifs avec une capacité d’accueil de 22 personnes. Un sur Caudebec les Elbeuf et six sur Bihorel, les Hauts de Rouen.

  • La Résidence Accueil

A la suite d’une enquête de besoin réalisée en 2013, le Conseil d’Administration de l’Association La Clé a projeté d’ouvrir une Résidence Accueil sur l’agglomération de Rouen. (nous l’aborderons dans le chapitre des projets associatifs